espèces

Manifestation à Nice contre le massacre des loups

Dimanche 17 janvier (10 heures, place Masséna), l’association GREEN invite les défenseurs du loup à se rassembler pour protester contre l’abus d’autorisations de tirs. Elle demandera à être reçue par la ministre Ségolène Royal pour lui remettre la pétition « Pour que vive le loup et vive le pastoralisme ».

35 à 40 des 280 loups français ont été abattus depuis cet été (14 dans les Alpes-Maritimes), en toute légalité du fait des autorisations délivrées par les préfets et la Ministre de l’écologie. Les dérogations pour tuer une espèce protégée devraient être exceptionnelles, or elles sont régulières dans le cas du loup… si bien que sa population est à nouveau en déclin. Résumé des revendications.

Dénoncer l’inutilité des tirs
Les tirs létaux sur les loups sont d’une totale inefficacité quant au problème des attaques de troupeaux : des brebis livrées à elles-mêmes attireront toujours les prédateurs. Les bergers, les chiens, les clôtures sont des mesures bien plus efficaces, preuve en est que les troupeaux bien gardés ne connaissent quasiment aucun problème de prédation. Des techniques alternatives pour protéger les ovins existent (effarouchement, sélection des chiens…) : la recherche scientifique à ce sujet devrait être soutenue par l’État.

Concilier loup et pastoralisme
Il ne s’agit pas de les opposer, mais au contraire de réclamer une protection conjointe qui assure un avenir à chacun. Avec ou sans loup, les immenses troupeaux mal gardés causent des dégâts sur l’environnement. Le loup peut créer de l’emploi, dans la surveillance, dans l’équipement de protection des troupeaux… Le pastoralisme doit évoluer vers des pratiques responsables, respectueuses de la biodiversité, en développant des techniques en accord avec les enjeux écologiques actuels.

Demander des comptes quant à l’usage des subventions
Les éleveurs perçoivent chaque année d’importantes subventions de l’État, supposées permettre l’embauche et la réfection de structures de surveillance et de protection. Il n’existe hélas ni preuve ni contrôle que ces démarches de transition sont effectivement entreprises. Une opacité des services de l’État qui explique peut-être la délivrance d’autant d’autorisations de tirs. Le contribuable est en droit d’attendre que des comptes lui soient rendus. La pétition demande que les éleveurs qui ne jouent pas le jeu ne soient plus indemnisés.

Stopper la désinformation
Le loup recolonise naturellement ses anciennes aires de répartition : il n’a pas été réintroduit, et encore moins de manière clandestine par des fanatiques… comme l’ont colporté des rumeurs reprises par des responsables politiques tel Christian Estrosi (condamné pour diffamation). L’un des objets de la manifestation est aussi de mettre fin à cette désinformation. Green invite tous les medias à la contacter pour recevoir des informations plus précises à ce sujet.

75 à 80 % des Français sont favorables au loup et ont à cœur que leur pays respecte ses engagements à le protéger (Convention de Berne).

Thierry VIMAL

 

Signer la pétition 
http://www.cap-loup.fr/la-petition/

Association Green
Quartier La Clave
06830 Gilette
contact@associationgreen.org
Facebook : Association Green

Environnement : la biodiversité du Mercantour au fil des pages

En 2007, le Parc national du Mercantour et son voisin italien le Parco naturale Alpi Marittime se sont lancés le défi fou de recenser l’intégralité des espèces vivant sur leurs territoires. Une première en Europe. Cet inventaire généralisé de la biodiversité a mobilisé plus de trois cent cinquante taxonomistes, venus de toute l’Europe pour répertoriés chaque insecte, araignée, mollusques, mousses, lichens et autres êtres vivants présents sur cette extrémité des Alpes. Ce travail de patience a été récompensé par le recensement de plus de 12 000 espèces dont 50 nouvelles pour la science. Le livre  » Biodiversité des Alpes, l’inventaire sans frontières » de Lise Barnéoud et Francine Brondex dresse en images l’aventure de cet inventaire pour les curieux et les amoureux de la nature.

 

© Ressources Magazine | Powered by WP & IPAOO