avenir

Biot nous souffle les bonnes idées pour vivre différemment

Le saviez-vous ? On ne souffle pas que le verre à Biot. Depuis 2015, les bonnes idées éco-citoyennes s’y propagent aussi trois jours durant, au printemps. Dès ce vendredi 29 avril et jusqu’à dimanche, la deuxième édition du festival « Les souffleurs d’avenir » reprend ses quartiers dans plusieurs lieux de la ville de l’Ouest azuréen, partie à la conquête des alternatives et des innovations pour mieux vivre. Au programme, une foultitude d’événements pour tous les âges.

Ce vendredi, de 12 heures à 14 heures, la rencontre « Ecolonomie : entreprendre sans détruire », co-organisée par le Sophia club entreprises, donnera des clés pour faire passer sa boîte dans l’ère de l’économie circulaire et de la durabilité. Avec comme intervenant central Emmanuel Druon, qui s’est illustré en reprenant l’entreprise Pocheco en 1997 près de Lille, alors que celle-ci allait déposer le bilan. Pour sauver cette société, il a appliqué les principes de l’écolonomie pour un développement soutenable. Et a ainsi prouvé que ce modèle est rentable en réduisant les impacts sur l’environnement et la prévention des pollutions, en baissant la pénibilité et les risques du travail tout en améliorant la productivité de l’activité et du site. Un profil innovant que le grand public a peut être déjà découvert récemment dans le documentaire « Demain », signé Cyril Dion et Mélanie Laurent… et projeté samedi soir à Biot, juste avant un débat. Ce vendredi toujours, la première journée phosphorera autour de l’après-inondations et de la prévention du risque, quelques mois après la catastrophe naturelle qui a frappé le bassin biotois. Avec une rencontre, à 17 heures, intitulée « Renaître après la catastrophe » et une table ronde à 20h30 sur « La culture du risque et résilience du territoire ».

Tout le week-end, les animations jeunesse (films dès 3 ans, contes, théâtre, spectacles musicaux, maquillage et ateliers ludiques autour de l’astronomie…) ou adultes (yoga & méditation, ateliers culinaires avec des chefs, tressage, fabrication de produits ménagers écologiques, essai de vélo électrique…) se succéderont un peu partout dans la commune. Un marché bio, paysan et local, ainsi qu’un marché aux plantes, prendront aussi leurs aises samedi et dimanche, de 10 heures à 18 heures, dans les rues du village. Le mouvement citoyen Alternatiba 06 aura, quant à lui, son propre « Village des solutions » et accueillera de nombreux exposants qui présenteront leurs idées concrètes pour vivre plus durablement autour de quatre grands thèmes : nature, environnement, société, jeunesse & bien-être. Retrouvez-y de vendredi à dimanche l’équipe du magazine Ressources, au sein du quartier « médias », et venez échanger avec nous ! 

Festival « Les souffleurs d’avenir », dès ce vendredi 29 avril 2016 et jusqu’à dimanche 1er mai 2016, à Biot, dans les Alpes-Maritimes. Entrée libre. Programme détaillé, avec horaires et plans –> ici

Photo & Film (c) Ville_de_Biot 

? [POINT D’INTERROGATION] AU TNN : DIX « ÉCLAIREURS » EN QUÊTE DE FUTUR

Ce samedi midi, dans le cadre du festival Réveillons-Nous au Théâtre National de Nice, la jeune troupe des Éclaireurs, créée à l’initiative d’Irina Brook, a littéralement illuminée la petite salle Michel Simon. Les dix acteurs qui interprétaient le texte ? [POINT D’INTERROGATION] de Stefano Massini, auteur et metteur en scène italien, sont à la fois jeunes et de la région. Et surtout totalement décomplexés. Irina Brook avait annoncé une lecture sur le mode d’une mise en espace. Cette petite bande-là a monté un vrai spectacle en seulement quatre jours ! Le texte de Stefano Massini est plus précisément un « projet pédagogique, social et environnemental ». Le nouveau directeur du Piccolo Teatro de Milan l’a écrit en vue de sensibiliser un public plus large à ces thématiques, à commencer par les plus jeunes.

Comme son nom l’indique, le texte est une série de questions sur le mode : quel monde demain ? Les Éclaireurs nous ont offert une traduction énergique et rythmée de ce texte très bien écrit. Jouant volontiers sur le registre de la farce, ce spectacle de qualité, dès sa première, s’applique à forcer le trait sans que l’on sache précisément si cette fiction futuriste, cette anticipation drôlatique, n’est pas précisément la réalité qui nous attend à courte échéance. L’on pourrait donc rire jaune si l’incroyable énergie déployée au service d’une peinture grotesque de ce futur probable n’inclinait à la franche hilarité. A moins que les zygomatiques n’arrivent en fait à se lâcher de façon autonome pendant que, sous la boîte crânienne, l’on encaisse sans véritable envie de plaisanter les questions qui introduisent chacun des tableaux : Où habiterons-nous dans le futur ? Que mangera-ton dans le futur ? Sera-t-on malade dans le futur ? Quelle économie dans le futur ? Le malheur existera-t-il encore dans le futur ? Les livres existeront-ils encore dans le futur ? Aussi jubilatoire que grinçant, une invitation à ne pas prendre à la légère cette imminence d’un monde déshumanisé. Une caricature d’humanité, sans cynisme ni pathos, mais qui pousse à une ultime question intérieure à l’issue de la représentation, un ultime point d’interrogation : et si c’était vrai ? Oui, et si cette farce n’avait rien de too much ? A quelques jours seulement de l’ouverture de la COP 21, dans un monde où les scénarios les plus alarmistes ne sont pas forcément les plus fantaisistes, l’on espère en effet que le titre de ce texte ne se lise pas en mode négatif plutôt qu’interrogatif : face à l’inertie des puissants, qu’il n’y ait « point d’interrogation » quant à la couleur de ce futur proche.

Repérés par Irina Brook lors de différents stages, les dix acteurs de la troupe des Éclaireurs vont désormais faire tourner ce projet, devenu si spontanément spectacle par « la magie du théâtre » selon les mots de la directrice du TNN, dans les établissements scolaires et dans divers lieux du département. Puisse leur talent et leur langage venir éclairer la génération Z quant à l’urgence à se réveiller. Bref, à ne pas donner dans le ZZZ…

FESTIVAL RÉVEILLONS-NOUS
Le théâtre National de Nice se mobilise pour la planète autour de la COP21
26 novembre > 13 décembre

Télécharger le programme

Capture d’écran 2015-11-25 à 16.20.24

© Ressources Magazine | Powered by WP & IPAOO