Société

Rendez-vous le 1er juillet à Nice pour le 1er événement RESSOURCES !

Ressources crée l’événement autour de son dossier d’été « LES CRÉATIFS CULTURELS – ILS CHANGENT DÉJÀ LE MONDE » le 1er juillet à Nice !

Quel est le point-commun entre une institutrice vençoise tournée vers les éducations nouvelles, un entrepreneur cagnois de la transition, un acteur de la conversion de cantines municipales au 100% Bio à Mouans-Sartoux, le président d’un média citoyen varois, une Niçoise engagée contre l’exclusion ou encore un patron-militant de l’insertion des jeunes issus de quartiers sensibles ? Tous sont des CRÉATIFS CULTURELS et portent haut une vision novatrice dans leur domaine. Né aux Etats-Unis en 2000 et mal connu en France, le concept de « Créatif culturel » désigne les acteurs du changement, les défricheurs. Dans la foulée de la sortie de notre numéro d’été, qui consacre un large dossier aux CRÉATIFS CULTURELS, Ressources magazine, en partenariat avec l’association La Semeuse, vous convie à son PREMIER ÉVÉNEMENT, GRATUIT ET OUVERT A TOUS, le 1er juillet, dès 18 heures, au Centre culturel La Providence, dans le Vieux-Nice. La rencontre-débat sera animée par Ariane Vitalis, auteure de l’ouvrage « Les créatifs culturels – l’émergence d’une nouvelle conscience » et l’équipe de Ressources, autour des personnalités locales à l’honneur dans notre n° 4. Dédicaces de l’auteure et apéro à l’issue de la rencontre.Venez nombreux ! Entrée gratuite, sur inscription par mail : soiree.creatifs.culturels@gmail.com

En présence de :

Dès 18 heures, début du débat à 19 heures. Centre culturel La Providence, 8 bis rue Saint-Augustin, dans le Vieux-Nice.

VISUEL CC

Commentaires

  1. Bonsoir Stéphane,
    je trouve cet événement très intéressant et vais essayer de venir.
    Pourquoi n’ai je pas reçu le Ressources n°4 ?
    bonne fin de semaine et à bientôt,
    Sophie
    alternatiba :)

    • Bonjour Sophie, Merci pour ton intérêt pour cet évènement, en espérant ta venue demain soir. Par contre, ce n’est pas normal pour ton magazine. Je vois ça tout de suite avec notre partenaire abonnement et t’en mets un au courrier cet après-midi. Désolé sincèrement pour ce contretemps. Bien amicalement. Stéphane

Laissez un commentaire