Société

Et si vous participiez aux Victoires des cantines rebelles ?

Réveillez le chevalier du Bio manger qui sommeille en vous. C’est en substance le message que lance l’association nationale « Un plus Bio » aux Français, du citoyen esseulé aux collectifs, des associations aux institutionnels, publics ou privés. Créée en 2002, « Un plus Bio », structure qui milite pour une restauration collective de qualité, d’avantage Bio et locale, lance ses toutes premières Victoires des cantines rebelles. L’idée : inciter toute personne ou organisme à proposer son projet pour changer la restauration collective, « aussi bien dans le secteur scolaire que dans ceux des maisons de retraite, du milieu hospitalier, des crèches, des centres aérés, des entreprises, etc », précise la structure.

« Si le bio ne représente encore que 3,2 % des repas servis hors domicile en France, certains territoires sont passés à une vitesse bien supérieure et méritent d’être mis en lumière. Les Victoires ont pour objet d’encourager la reproductibilité des initiatives exemplaires », explique-t-on chez Un Plus Bio. Seule contrainte pour les projets-candidats :  s’inscrire dans la lignée du manifeste « Quand les cantines se rebellent« , édité par l’association et signé par une centaine de personnalités aussi variées que le truculent François Morel, Alexandre Jardin (fondateur du mouvement citoyen Bleu-Blanc-Zèbre), Nicolas Hulot, Edgar Morin ou encore Pierre Rabhi. Un texte qui plaide, notamment, pour d’avantage de produits issus de l’agriculture biologique, des circuits courts, mais aussi pour en finir avec l’excès de viande de mauvaise qualité et bien d’autres enjeux de santé publique.

Envie de soumettre votre projet ? Rien de plus simple. Il suffit de remplir, d’ici au 15 septembre 2016, un formulaire de candidature en ligne sur le site de l’association. Après une première sélection de 30 projets, l’association désignera 10 lauréats dans les 10 catégories suivantes : le courage politique, l’engagement citoyen, l’approvisionnement responsable, l’ambition pédagogique, le bio au juste prix, la santé dans l’assiette, la cuisine vivante, le territoire en transition alimentaire, l’alternative au menu et le média d’investigation.

La remise des trophées aura lieu le 10 novembre 2016, des mains de personnalités publiques, au cours d’une cérémonie organisée à l’Hôtel-de-ville de Paris, dans le cadre de la rencontre nationale du Club des Territoires Un plus Bio, organisée annuellement par l’association.

Retrouvez le portrait de l’adjoint à l’Education au maire de Mouans-Sartoux, Gilles Pérole, président de l’association Un plus Bio et artisan de la conversion des cantines scolaires de la ville au 100% Bio, dans le numéro d’été de Ressources magazine.

Laissez un commentaire