Environnement

Mercantour : un candidat sérieux au patrimoine de l’UNESCO

Lors de la conférence de présentation du livre « Biodiversité des Alpes, l’inventaire sans frontière » à Monaco, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller du gouvernement monégasque a mis en avant le partenariat « du Gouvernement Princier, de la Fondation Prince Albert II de Monaco, du Ministère Français de l’écologie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, du Muséeum d’Histoire Naturel, du Musée Régional des Sciences Naturelles de Turin et du Muséeum d’Histoire Naturelle de Nice, ainsi que l’engagement des associations et laboratoires de recherche » dans cette aventure ambitieuse : inventorier près de 12 000 espèces sur un territoire de 2500 km2. Une grande première en Europe, et une deuxième mondiale. Pierre-Ange Ginésy, Président du Groupement Européen de Coopération Territoriale et du Parc du Mercantour se félicite de cet inventaire unique qui va « apporter une pierre supplémentaire à l’édifice de notre candidature au Patrimoine Mondial de l’Unesco ». Les Alpes de la Méditerranée, regroupant le Parco del Marguareis (It), le Parco Alpi Liguri (It), les aires protégés de la Provincia Imperia (It), l’aire maritime du Jardin botanique Villa Hanbury (It) et la partie côtière protégée du Département des Alpes-Maritimes proposent une biodiversité riche liée à sa variété de paysages et aux influences climatiques multiples. L’avancée de cette candidature est à suivre ici.

(C) Photo : Alessandro Biancheri

Laissez un commentaire