Environnement

Intempéries sur la Côte d’Azur / Crue du Malvan à Cagnes-sur-mer : rien que du naturel ?

Samedi 3 octobre, de violents orages se sont formés dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. En fin d’après-midi, ils atteignaient le Var. Au-dessus des Alpes Maritimes, les orages ont été ralentis par un vent fort et chargés en air chaud et humide intensifiant les précipitations. « La brutalité et la brièveté du phénomène confèrent un caractère exceptionnel à cet épisode » indique Météo France sur son site. A Cagnes-sur-mer, les habitants du quartier des Vergers, touchés par la crue du Malvan, veulent que le maire leur rende des comptes. En ligne de mire, la construction du Polygone Riviera et le goudronnage de 2 km2 de terrain réduisant d’autant la surface d’absorption du sol. Un dossier suivi depuis l’annonce de la construction du centre commercial de luxe par l’Association de DEfense des Habitants Affectés par le Polygone Riviera (ADEFHA). Depuis 1990, des travaux de « désinondabilité » ont été mis en œuvre (bassin de rétention au carrefour des Presses, restructuration du pont Saint Jean dans la ZAC, aménagements des cours d’eau…) pour compenser l’urbanisation galopante. En 2015, Le budget prévention des risques de la mairie de Cagnes sur mer est de 800 000€. Mais le Malvan et la Cagne se rebiffent. Louis Nègre est à l’initiative du contrat de Rivière Cagne et du Programme d’Action de Prévention du Risque d’Inondation (PAPI) dont la convention cadre a été signée le 7 mai dernier pour régler les déséquilibres sur le bassin versant. A suivre…

Crédit photo : Franck Terlin

Laissez un commentaire