Environnement

Mon beau sapin, roi des déchets…

Sale temps pour les sapins… Après avoir trôné au milieu du salon, la fin du règne s’annonce. Mais le sapin ne finira pas sur le trottoir. De nombreuses municipalités des Alpes Maritimes et du Var mettent en place des collectes d’arbres de Noël entre décembre et janvier. Les habitants sont invités à contacter Allô Mairie ou à déposer leur épicéa sans flocage ni décoration dans des lieux de dépôts spécialement dédiés. A la Seyne, 6 centres de collectes sont mis à disposition avec un objectif de 3 tonnes de bois à recycler. Biot lance à compter du 1er janvier son opération « Zéro sapin de Noël à la poubelle ». Les sapins seront broyés et transformés en compost.

Une énergie renouvelable

Air Paca rappelle sur son site que « la combustion de bois n’en est pas moins un enjeu de qualité de l’air. Les objectifs français de croissance des énergies renouvelables comptent sur cette source d’énergie au bilan carbone intéressant. Mais elle est responsable de 29 % des émissions de particules fines (PM2,5), et de 58 % des émissions d’Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP dont le très cancérigène Benzène), comme d’une bonne part des composés organiques volatils et autres oxydes d’azote que nous respirons avec l’air ambiant. »

 

 

Laissez un commentaire