Économie – Page 2

Nice / Remise de prix Créadie : 3 lauréats azuréens à l’honneur

« Cette année, les lauréats ont placé la barre très haut. » C’est en ces termes que Sébastien Chaze, Directeur Régional de l’ADIE introduisait vendredi dernier, au siège de la Banque Populaire Côte d’Azur, la remise de prix CreaAdie venant clôturer la 3ème édition de la campagne d’information annuelle de l’Adie : « Il n’y a pas d’âge pour créer sa boîte » (5 au 9 octobre 2015).

Ce concours permet de mettre à l’honneur 3 lauréats dans les catégories suivantes : Prix Développement humain, Prix du Développement économique et Prix jeune.

Le premier échoit à Muriel Ercolano (Nice) pour son entreprise de formation et développement personnel IMAGE DE SOI. L’activité de cette dernière est tournée vers la remobilisation et la dynamisation des ressources personnelles et professionnelles des femmes à l’hôpital après un accident de vie. Pour cette femme de 54 ans au parcours de résiliente : « accompagner les personnes à se remobiliser et les aider à rebondir après un accident de la vie est une source de joie ».

Le Second prix revient à Windie Hebert (Nice), 43 ans, pour la création de son entreprise en SASU LA PLOMBIERE : entreprise de plomberie, chauffagiste, entretien et dépannage de chaudière. Dans un univers très masculin, cette créatrice au parcours atypique entend bien susciter des vocations en pionnière : «  être une femme sur un chantier étonne encore de nos jours, mais cela devient un gage de qualité. Je tiens aussi à passer le message aux femmes : on peut exercer un métier d’homme et être mère de famille. »

Enfin, le Prix jeune est attribué à Marvin Chabal (Hyères) pour la création d’une entreprise de réparation et préparation de moto pour circuit et compétition. Armé de son CAP mécanique obtenu à l’âge de 17 ans et de sa volonté de réussir dans un secteur pourtant très fermé, ce jeune homme de 21 ans a su se créer une place dans le milieu des courses de moto : un partenariat est en cours de négociation avec une nouvelle écurie pour la saison 2016 ainsi que le sponsoring de deux coureurs.

Du reste, à travers ces trois lauréats, le jury 2015 de Creadie a souhaité mettre l’accent sur la volonté et la persévérance dans le désir de créer son activité. Plus que la performance de l’entreprise, c’est bien la personne et son parcours humain que l’ADIE et la BPCA souhaitent ainsi encourager dans toute démarche de création d’entreprise.

Pour rappel, le réseau des banques Populaires (dont le Crédit Coopératif) est le partenaire de l’Adie et le premier partenaire financier de l’Adie avec, en 2014, 17M€ de microcrédits refinancés qui ont permis à l’Adie d’octroyer plus de 5400 microcrédits, et ainsi de contribuer à créer ou maintenir plus de 6300 emplois. Pour les Alpes-Maritimes et le Var, le soutien de la BPCA, via les lignes de crédit ADIE accordées en 2014, a été de 201 porteurs de projet pour un total de 579K€, soit un dossier moyen de 2 880 €.

Crédit photo : Direction Communication Banque Populaire Cöte d’Azur

CCI NICE CÔTE D’AZUR / L’HÔTEL DU CAP EDEN-ROC, LAURÉAT DU TROPHÉE RSE 06 – 2015

La 3ème soirée Performance Durable 360° était organisée hier à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nice, boulevard Carabacel. Ce nouveau rendez-vous de l’économie locale, réunissant les acteurs locaux de la RSE (responsabilité Sociétale des Entreprises), invite les dirigeants d’entreprise du département à « repenser leur modèle économique pour faire face aux défis présents et futurs, bénéficier de retours d’expériences de chefs d’entreprise engagés et découvrir les bonnes pratiques reconductibles. » Une soirée qui leur permet également de rencontrer des acteurs locaux de la RSE, de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération, dont Performance Globale Paca Est auquel le premier numéro du magazine Ressources (septembre-octobre), en kiosque depuis le 19 septembre dernier, consacre un reportage.

Au terme d’une « soirée » débutée à 16h30, proposant des ateliers d’évaluation de sa démarche RSE, des échanges avec les 15 acteurs de la RSE présents et une table ronde autour de thèmes tels que « La performance globale : un moteur de croissance » ou « Economie de la fonctionnalité et de la coopération : quel impact pour l’entreprise ? », le point d’orgue de cette édition fut bien sûr la remise des trophées RSE 06. Après Areco en 2014, le lauréat 2015 est l’Hôtel du Cap-Eden-Roc.

Pour Laurent Vanhoegarden, Directeur de l’hôtel, « cela représente une grande fierté pour les 420 employés qui sont derrière Julie Poirot, notre Responsable RSE. Employés qu’elle a réussi à motiver pendant plusieurs années, avec la difficulté de la saisonnalité puisque nous ne sommes ouverts que six mois par an seulement. Très fiers aussi, parce que, comme l’ont rappelé les différents intervenants aujourd’hui, quand vous mettez un pied dans la RSE, ça ne s’arrête jamais. Tous les matins, vous avez une réflexion RSE, dans toutes vos rencontres et réunions avec vos chefs de service, il y a un paragraphe RSE. C’est donc quelque chose qui passionne les équipes et qui a fini par devenir un objectif commun. L’idée c’est que nous soyons un peu les laborantins de la RSE pour la collection de nos hôtels (Le groupe OETKER COLLECTION : le Bristol à Paris, le Lanesborough à Londres…), pour qu’ensuite les autres hôtels se mettent en place en bénéficiant de notre expérience. »

Comme le rappelait hier soir Luc Tournaire, PdG du groupe Tournaire et Président du Président du Club EF (Economie de la Fonctionnalité), lors de cette remise des trophées : « La RSE, c’est de faire d’une contrainte, une opportunité. »

 

Actif Azur : l’informatique durable, responsable et social

Créée en 1999 par des cadres retraités d’IBM, Actif Azur favorise l’insertion professionnelle et s’inscrit dans une démarche durable et sociale pour la rénovation de micro-ordinateurs : « Nous avons accueilli, formé et accompagné près de 100 salariés depuis notre création, dont environ 75 % ont accédé à un emploi pérenne ou à une formation qualifiante à l’issue de leur passage dans notre entreprise » explique Virginie Jacquet, directrice opérationnelle. La préservation de l’environnement est une priorité. Actif Azur participe au Plan France Numérique 2012 et a obtenu le label ordi 2.0. L’entreprise travaille en partenariat avec ESATITUDE pour la récupération des pièces défectueuses et obsolètes et avec le SIS Groupe dans une démarche de remise en état du matériel informatique et de récupération des données pour les victimes de sinistres (incendie, dégât des eaux, vandalisme).

Chaque année, 1200 à 1500 ordinateurs sont rénovés et remis sur le marché. « Les entreprises qui nous cèdent leurs parcs sont de toutes tailles, même si nos partenaires privilégiés sont les grandes entreprises du secteurs Hi-Tech, dont les ordinateurs présentent le plus gros potentiel pour connaître une seconde vie ! Pour ces entreprises, c’est à la fois l’opportunité d’évacuer sans frais leur matériel obsolète, et de mener une démarche responsable. » Le matériel, garanti un an, est vendu à un prix attractif. Les profits sont réinvestis dans l’emploi.

PÊCHE DE LOISIR, PÊCHE DE NON-DROIT ?

MER / Méditerranée : la promesse d’une pêche durable.

Parmi les obstacles rencontrés par les pêcheurs artisans de Méditerranée, la concurrence des amateurs n’est pas des moindres. Explications de Christian DECUGIS, pêcheur et ancien administrateur de la prud’homie de St-Raphaël.

Lire la suite…

Des espaces valléens durables

Le 11 septembre, le conseil métropolitain a approuvé à l’unanimité la candidature de la Métropole à l’appel à projets « Sélection des Espaces Valléens » qui définit les enjeux alpins de diversification touristique via la découverte des patrimoines naturels et culturels. Lire la suite…

© Ressources Magazine | Powered by WP & IPAOO